Accueil » Parents » Quels jeux pour construire la confiance en soi de son enfant ?
Jeux et jouetsJeux éducatifsApprentissagesDécouverteConseils1-3 ansParents
03.04.2023

Quels jeux pour construire la confiance en soi de son enfant ?

Comment la confiance en soi se construit-elle pendant l’enfance ?  Cette aptitude qui nous permet de croire en nos capacités de réussir, d’agir, de prendre des décisions, d’apprendre, de penser par soi-même se met en place au fur et à mesure. Non innée, la confiance en soi évolue dès le plus jeune âge, et peut se consolider ou se fragiliser.  

« Avant de se voir, l’enfant se voit dans les yeux de sa mère le regardant », dit Winnicott, pédiatre et psychanalyste britannique en 1975. La confiance en soi de l’enfant se développe grâce aux interactions sociales avec ceux qui l’éduquent. Le jeu, activité permettant à la fois de s’affirmer tout en bénéficiant d’un cadre sécurisé, peut ainsi fortement contribuer à renforcer cette confiance. Quels types de jeux y concourent ? On vous donne des pistes. 

Qu’est-ce que la confiance en soi ? Par quoi est-elle influencée ?  

André Giordan, agrégé de biologie, d’abord spécialiste de la physiologie des régulations, puis de la didactique et de l’épistémologie des sciences, et Jérôme Salte, co-auteur de plusieurs livres de conseils pédagogiques, développent l’idée que la confiance en soi est l’estimation de nos capacités.  Elle est le résultat d’une évaluation que nous faisons de nos compétences et de nos ressources personnelles. Avoir confiance en soi, c’est penser avoir les ressources nécessaires pour affronter une situation, se sentir capable d’y arriver, être à la hauteur d’une tâche.  

Dépendant du tempérament de chacun, de l’éducation et du lien avec les parents pendant l’enfance, plusieurs éléments vont l’influencer :  

  • le développement du sentiment de sécurité : dès la naissance, par les contacts physiques, les caresses, le portage ; 
  • l’attachement sécure : en se sentant aimé par ses proches, en donnant confiance à l’enfant dans la réponse apportée par un parent lorsque celui-ci se sent en détresse, en évitant de le surprotéger ; 
  • le développement de ses capacités motrices : en favorisant la motricité libre, en lui proposant des activités adaptées à ses capacités ; 
  • le développement des opinions : en encourageant l’enfant à être autonome, en lui demandant son avis, en le considérant comme une personne. 
Activité pour avoir confiance en soi

Aider son enfant à avoir confiance en lui 

Dès que le tout-petit peut se déplacer, il est important de sécuriser ses déplacements plutôt que de lui interdire une action. Cela s’appelle la « liberté encadrée ». Elle consiste à faire confiance à l’enfant, en lui laissant une liberté de choix dans un cadre ferme, avec des règles de vie simples, claires et constantes : l’interdiction de faire mal aux autres et à soi, l’incitation à la politesse, etc. D’ailleurs, si nous, adultes, n’avons pas confiance en lui, comment peut-il favoriser sa propre estime ?  

Cette liberté encadrée lui permet d’explorer librement son environnement, par des coussins, des jouets sécurisés, en limitant la surface d’exploration pour la maîtriser. Il est important aussi de valoriser les efforts de l’enfant, l’encourager dans ses défis, le féliciter quand il y arrive, lui dire qu’il en est capable, l’aider à trouver des solutions à ses problèmes.  

Développer la confiance en soi de son enfant, c’est aussi l’aider à faire des choix, à connaître ses goûts, ses préférences. Et cela peut se faire de manière très ludique, lors de l’habillage par exemple, ou des activités de cuisine, ou de rangement. Le fameux « aide-moi à faire seul » de Maria Montessori résonne ici. Attention à ne pas tout faire à sa place. L’enfant aime participer aux tâches de la vie quotidienne et décider de certaines choses le concernant. À nous, parents et proches, d’adapter au mieux l’environnement pour que le tout-petit effectue différentes tâches à la hauteur de ses compétences. Cela valorise son autonomie et sa confiance en lui. Les échecs vécus par l’enfant doivent être perçus positivement, aussi bien par l’enfant que par les parents : vous reconnaissez ainsi ses limites, mais également ses compétences en lien avec son âge de développement. Enfin, il est important de l’inciter à développer des relations avec d’autres personnes, notion essentielle pour bâtir sa confiance en lui. 

Idées de jeux pour développer la confiance en soi de l’enfant  

Avec le jeu libre, que l’on peut proposer dès le plus jeune âge, l’enfant choisit lui-même à quoi il joue, avec qui, avec quoi et comment. C’est une excellente méthode pour que l’enfant gagne en estime de lui, invente et organise ses jeux selon ses préférences et ses champs d’intérêt. Le jeu libre est idéal pour aider l’enfant à mieux se connaître et à expérimenter ce qui l’amuse, ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. C’est l’absence de règles que propose le jeu libre qui va lui permettre de développer des capacités telles que la prise d’initiative ou bien le contrôle de ses comportements et de son environnement. Il est alors important de lui proposer un espace ludique adapté en fonction de ses besoins et de ses attirances (coin dînette, poupée, voiture, jeux de construction, livres, motricité, etc.). 

Vers 18 mois, l’enfant se reconnaît dans le miroir. Il prend conscience qu’il est unique et séparé de sa personne référente. Il s’identifie comme individu à part entière. Cette étape de prise de conscience de soi est fondamentale dans le développement de la confiance en soi.  Un jeu tout simple est celui des grimaces et des imitations. En mimant devant le miroir des émotions ou des personnages comme un clown joyeux, un chat peureux, un singe, on favorise l’expression corporelle et celle des émotions. L’enfant va non seulement observer les mises en scène et appréhender toutes les émotions sur les visages, mais aussi mieux reconnaître sa propre personne dans le miroir. Découvrez notre articles pour apprendre à son enfant à exprimer ses émotions.

Celui de la course aux escargots va permettre par ailleurs la reconnaissance de son corps dans l’espace et des mouvements qu’il est capable d’effectuer. Et c’est très simple. Un chemin par personne à effectuer, des obstacles (chaises, table, objets), un point de départ, un point d’arrivée. Un parcours à effectuer au ralenti, à l’aide de mouvements très décomposés, afin de prendre le temps de repérer les obstacles. Là se joue également la notion de « risque mesuré » dans l’accompagnement de son tout-petit.  

Certes, un espace adapté et sécurisé pour l’enfant est nécessaire, mais nous ne pourrons pas éviter certains dangers, aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur. La nature constitue un véritable terrain de jeux où nous ne pouvons pas prévenir tous les risques et dangers en fonction de comment l’enfant va expérimenter cet univers. À nous, adultes, de faire confiance à l’enfant, de le laisser explorer ses divers potentiels dans la nature, sous une surveillance bienveillante et encourageante.  

Enfin, tout simplement, il est possible de créer des instants « compliments ». Pendant un temps donné, chaque membre de la famille adresse un petit compliment aux autres membres… Aussi, à la fin de chaque journée, instaurer un petit rituel en se remémorant trois beaux événements passés en famille dans la journée, afin de revaloriser les comportements, les actions du tout-petit notamment.  

Si ce sujet vous intéresse, découvrez aussi notre sélection de jeux pour l’aider à apprendre à écrire et nos idées de jeux pour occuper les fratries

Rédaction proposée par : 
Juliette Seblon, sage-femme rédactrice  
Mélanie Robic, éducatrice de jeunes enfants, spécialiste de l’accompagnement des enfants de moins de sept ans 
Charlotte Guillet, psychologue du développement de l’enfant et de l’adolescent 

SOURCES :  

WINNICOTT, D. W. (1975) Jeu et réalité ; l’espace potentiel, Gallimard. 

GIORDAN, A., SALTE, J. (2019). Apprendre à apprendre. Librio.  

COUTURIER, S. (2017).  Aider votre enfant à prendre confiance en lui. Éditions Marabout 

MONTESSORI, M. (1936). L’enfant. Desclée de Brouwer.  

DUCLOS, G. (2018.) L’estime de soi, un passeport pour la vie. (3e éditions), Éditions du CHU Sainte-Justine (Oeuvre originale publiée en 2004) 

DUCLOS, G. (2015). Quand les tout-petits apprennent à s’estimer… : guide théorique et recueil d’activités pour favoriser l’estime de soi des enfants de 3 à 6 ans. Éditions du CHU Sainte-Justine 

À découvrir aussi

Culture  

 
Et si vous profitiez des vacances scolaires d’hiver 2024 pour partager de jolis moments avec ...
12.02.2024 | Lire l'article
 
L’hiver s’est progressivement installé. Le froid est arrivé et vous vous demandez comment occuper vos ...
28.12.2021 | Lire l'article
 
Que ce soit pour animer une soirée d’hiver ou occuper une journée d’été, jouer en ...
09.05.2022 | Lire l'article