Accueil » En famille » Comment inventer (en live) une histoire pour son enfant ?
Les intemporelsEn famille
24.06.2022

Comment inventer (en live) une histoire pour son enfant ?

Raconter une histoire à ses enfants, c’est super, mais inventer une histoire spécialement pour eux, c’est encore mieux, surtout si elle est improvisée en live ! Pas besoin d’être un auteur professionnel pour inventer un récit qui passionnera les plus jeunes. Avec un peu de technique et beaucoup d’imagination, vous pourrez facilement créer vos propres scénarios et les raconter le soir venu à vos enfants. Voici quelques astuces pour vous aider à réaliser une histoire de A à Z.  

Choisir le personnage principal et le situer dans le temps et dans l’espace 

Pour que votre jeune auditeur s’identifie au personnage, pourquoi ne pas choisir un héros de son âge ou qui lui ressemble physiquement ? Mais ce sera tout aussi captivant si vous choisissez un héros fantastique, un animal ou une créature imaginaire. Une description très précise de ce personnage, au gré de votre imagination, passionnera votre enfant : petit, grand, humain ou alien, animal ou étoile, vert, rouge, bleu, gentil, méchant, doux, puissant, etc. Pas de limite à l’imagination, mais il est important de le situer au moins dans l’espace : dans la maison, en ville, en France, dans le monde, dans l’univers…  

Trouver une thématique 

Pour ne pas vous perdre dans votre propre histoire, vous pouvez par exemple vous focaliser sur un thème ou une problématique autour de laquelle votre récit se déroulera. Pourquoi ne pas piocher parmi les multiples et improbables questions que votre enfant vous pose à longueur de journée : « Pourquoi le soleil brille-t-il ? Pourquoi la mer est-elle bleue ? Qui a inventé la nuit ?… Bref, vous avez sans doute de quoi faire ! Cette thématique ou problématique pourra être une très bonne accroche pour capter l’attention de votre enfant. Et s’il ne semble pas s’y intéresser, vous avez tout le loisir d’en choisir une autre, puisque rien n’est encore « écrit » ! À vous d’imaginer ensuite une histoire autour de cela, dont vous fixerez vous-même le niveau de complexité, en fonction de votre enfant, bien sûr, mais également de votre inspiration sur le moment.  

L’art de bien commencer 

Tous les auteurs vous le diront : le plus difficile est d’écrire le premier paragraphe ! Pour trouver un début accrocheur, pensez aux contes : “Il était une fois”, suivi d’une phrase présentant le cadre, le héros et la problématique. Vous pouvez aussi débuter votre récit par un paradoxe qui attirera l’attention de votre enfant : “Il était une fois un loup avait peur des enfants”… Cette contradiction créée tout de suite un effet de suspens qui donne envie d’en savoir plus.  

Savoir rester simple 

Comme le dit l’adage : les choses les plus simples sont souvent les meilleures. Nul besoin de créer une épopée en 15 actes avec des centaines de personnages pour votre premier récit. Limitez-le à un héros et une poignée de personnages secondaires et à une intrigue unique. Pour vous aider, vous pouvez vous référer à ces règles simples : suivre une intrigue en trois temps (un problème à résoudre, un passage à l’acte et un dénouement) et construire votre histoire en suivant la règle des 5 W (ou QQOQCCP en français) : qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ?  

Terminer en beauté 

Après avoir imaginé une intrigue palpitante, terminez en beauté avec une chute qui saura surprendre votre enfant. Si la plupart des histoires pour enfant se terminent bien ou comportent un élément de morale, vous pouvez aussi choisir une fin amusante, qui pose question ou qui ouvre la porte à une suite.  

Faire collaborer son enfant 

imagination histoire-1

Quel que soit l’âge de votre enfant, vous pouvez le faire participer à la construction improvisée de votre récit. Cet exercice amusant permet de développer le langage et l’imagination. Laissez le choisir les personnages, le lieu ou l’époque par exemple. Vous pouvez aussi le laisser imaginer la fin. S’il n’a pas d’idée ou qu’il s’égare, posez-lui des questions pour le mener seul vers un dénouement logique. 

On ne peut que vous inviter à vous lancer dans cette aventure imaginative. Même si ce n’est pas toujours facile au début, vous prendrez vite plaisir à laisser votre imagination vous mener vers des endroits surprenants, des situations drôles et suscitant bien des questionnements chez votre enfant, qui comprendra vite la gymnastique que vous menez dans votre tête. De quoi faire de ces instants de beaux moments de complicité et d’émotions.  

À découvrir aussi

 
Lorsque des adultes communiquent en face à face, ils se concentrent le plus souvent sur ...
24.06.2021 | Lire l'article
 
Vous êtes à la recherche d’une idée de jeu de société pour partager un moment ...
26.06.2021 | Lire l'article
 
Pas toujours facile de trouver comment occuper son enfant durant l’été sans faire exploser le ...
13.08.2021 | Lire l'article