Accueil » 4-7 ans » Fabrique ton hôtel à insectes : on te partage nos astuces !
4-7 ansC'est moi qui l'ai faitMa cabane responsable
22.04.2022

Fabrique ton hôtel à insectes : on te partage nos astuces !

Le printemps arrive amenant avec lui les premières fleurs et les plantations de futurs légumes d’été. Si tu observes la nature autour de toi, tu constateras le grand retour des papillons, des bourdons et de tous les petits insectes qui participent activement à la pollinisation ! Ces minuscules individus sont fragiles et ont besoin de trouver refuge près des plantes. En échange, ils seront ravis de butiner et de prendre soin de tes fleurs et de ton potager !

👉 Télécharge ton tuto !
👉 Quiz « Ça pique, ça pique pas » : Teste tes connaissances sur le sujet


Pourquoi créer un hôtel à insectes ?

Certains insectes comme les papillons, les coccinelles ou les abeilles solitaires sont de précieux acteurs de la nature. Leur fabriquer un abri aide à les protéger des conditions climatiques et de leurs prédateurs. Ils peuvent ainsi s’installer tranquillement et contribuer à un environnement fleuri, un beau potager tout en permettant de limiter l’utilisation d’engrais ou de pesticides chimiques.

Si tu décides de planter des fraises, des radis ou des tomates dans ton jardin ou sur ton balcon, ces petits compagnons t’aideront à obtenir une jolie récolte !

Aujourd’hui, favoriser la biodiversité aussi bien dans les villes que dans les campagnes est fondamental pour la planète, d’ailleurs, les toits des immeubles se végétalisent et accueillent des ruches dans les grandes villes. Construire un hôtel à insectes est une jolie manière d’apporter ta contribution !


Comment le fabriquer ?

L’hôtel à insectes peut prendre différentes formes, selon ton imagination et les moyens du bord !

Pour commencer, tu auras besoin de matériel : de l’ardoise pour le toit, des planches de bois pour la structure, et beaucoup de petites astuces pour créer les différents abris pour les insectes (paille, pots de fleurs, briques…) Pour te donner des idées, n’hésite pas à lire notre article « Construire un hôtel à insectes : nos conseils et idées ! » !

hotel-insectes-2

  • Etape 1 : Pour construire sa structure, il te faut une base en bois qui peut être rectangulaire, carrée ou triangulaire et… l’aide d’un adulte ! Pour créer cette base en bois, il est possible d’utiliser de vieilles boites, des planches ou des palettes. Pense à décorer ton hôtel avec des décorations en bois, des rubans ou de la peinture !
  • Etape 2 : Le moment est venu de compartimenter ta structure ! Là encore, fais-toi aider d’un proche pour un résultat plus solide. L’idée est de préparer les différentes zones à remplir de ton hôtel à insectes. Par exemple, tu peux créer trois zones : une avec des petits morceaux de bois pour l’habitat des coccinelles, une autre avec des pots en terre cuite pour les syrphes et enfin des rondins de bois pour les abeilles ou guêpes solitaires.
  • Etape 3 : Il te faut à présent aller récolter ce dont tu as besoin pour remplir ton abri ! Tu peux y mettre de petites brindilles, des branches plus épaisses coupées en rondins et percées, de la mousse, des pommes de pin, des coquilles d’escargot vides ramassés lors d’une promenade en forêt, des morceaux d’écorces, des briques creuses ou de la paille. Demande à un adulte de t’aider à bien sécuriser les compartiments remplis d’éléments susceptibles de tomber avec du grillage à poules.
  • Etape 4 : Place ton hôtel à insectes dans un endroit ensoleillé, si possible exposé au sud. Positionne en dessous ou sur les côtés de jolis pots remplis de fleurs pour attirer tes futurs locataires. Maintenant attends patiemment que des visiteurs viennent poser leurs valises dans leurs nouveaux appartements !

Si tu cherches des idées de matériaux et plus d’astuces, c’est par ici 

QUIZ « Ça pique, ça pique pas » 

Tu penses bien connaître les animaux et les insectes ? Teste tes connaissances sur le sujet et découvre des informations insolites dont tu n’avais pas idée ! 

1. Les mouches, ça pique ou ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : A priori, tout le monde sait que les mouches ce sont des insectes inoffensif. Et pourtant, il existe une espèce de mouche qui peut piquer ! On l’appelle la « mouche charbonneuse ». Elles sont particulièrement communes à la campagne, et apparaissent surtout l’été !

2. Le moustique tigre, ça pique ou ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : Le moustique tigre, originaire des forêts tropicales d’Asie, est bien connu pour la propagation de certaines maladies dans différentes régions du monde. Mais savais-tu qu’il n’existe pas moins de 260 espèces de moustiques sur la planète ? Et celles-ci vivent selon des conditions climatiques très différentes les unes des autres.

3. Les pince-oreilles, ça pique ou ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : Et ça ne pince pas non plus ! Il est très commun de trouver un pince-oreille dans son jardin, et c’est plutôt sain. Le pince-oreille participe à l’équilibre de l’écosystème des insectes, il est totalement inoffensif. Il ne pince ni les humains, ni les animaux.

4. Le syrphe, ça pique ou ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : Difficile de le repérer, car il ressemble à une guêpe avec ses rayures jaunes et noires ! Et pourtant, cet insecte fait en réalité partie de l’espèce des mouches. Comment le reconnaître ? A sa façon de voler : il peut être très rapide, comme rester sur place, et ne va pas butiner les fleurs !

5. Le bourdon, ça pique ou ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : … si c’est une femelle ! Le bourdon peut en effet piquer, mais seulement s’il s’agit d’une femelle. Le mâle, quant à lui, ne dispose pas de dard. Tous les bourdons sont dans tous les cas peu agressifs, il est donc très rare de se faire piquer par eux !

6. La coccinelle, ça pique ou ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : La coccinelle est bien souvent l’un des insectes les plus appréciés. Si elle ne pique pas, il faut savoir qu’elle éloigne les pucerons et protège les plantes, notamment contre les acariens. On dit qu’elle est comme un insecticide naturel !

7. Le frelon, ça pique, ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : … uniquement s’ils sentent un danger, notamment lorsque l’on s’approche trop prêt de leur nid ! La principale différence avec les guêpes est leur taille. Ils sont bien plus gros que les guêpes, mais en réalité moins agressifs.

8. L’abeille, ça pique, ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : l’abeille est l’un des insectes les plus importants pour notre écosystème. Elles participent au maintien de l’équilibre environnemental. Sa particularité est que si elle pique, elle va ensuite mourir car son dard se sera détaché de son abdomen.

9. La fourmi noire, ça pique, ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : les fourmis noires sont totalement inoffensives, à la différence des fourmis rouges. Il faut savoir qu’elles adorent les aliments sucrés, ce qui explique qu’on les retrouve facilement à la maison !

10. Le gendarme, ça pique, ça pique pas ?

Correct ! Mauvaise réponse !

L’info : facilement reconnaissables à leurs couleurs noire et orange, les gendarmes ne piquent jamais. Ils sont bien souvent envahissants, mais pourtant ils ne grignotent même pas les végétaux.

À découvrir aussi

 
Les cahiers de vacances… S’ils rappellent de bons souvenirs à une poignée de parents, ils ...
27.06.2022 | Lire l'article
 
Raconter une histoire à ses enfants, c’est super, mais inventer une histoire spécialement pour eux, ...
24.06.2022 | Lire l'article
 
L’éveil sensoriel est au cœur des tout-petits. La découverte du monde qui les entoure fait ...
24.06.2022 | Lire l'article