Accueil » Parents » Sensibiliser au handicap avec le parasport : 3 activités faciles à organiser 
Jeux et jouetsJeux extérieursJeuxActivités à partagerParents
13.10.2023

Sensibiliser au handicap avec le parasport : 3 activités faciles à organiser 

Et si changer de regard sur le handicap passait aussi par le sport ? Alors que la France se met peu à peu à l’heure olympique et paralympique, la Cabane à Jouer vous propose de découvrir le parasport à travers plusieurs activités faciles à organiser chez vous. Loin d’être anecdotiques, ces jeux permettent de travailler sur les préjugés et l’acceptation de la différence.

Le parasport est une catégorie de sports adaptés aux personnes ayant des handicaps physiques ou sensoriels, mais tout le monde peut les pratiquer ! José-Carlos Ortiz, professeur d’EPS, le pratique avec ses élèves depuis plusieurs années. Pour lui, cette démarche s’inscrit dans la philosophie de sa discipline : « Le sport, dans son ensemble, est source d’intégration et d’ouverture à l’autre. L’esprit olympique, lui, prône le respect de soi et des autres. Des valeurs qu’on retrouve dans le parasport qui éveille la curiosité de nos jeunes et les pousse à changer de regard sur le handicap. » C’est aussi super pour l’esprit d’équipe ! Car avec les parasports, on  est obligés de compter sur les autres pour réussir. 

Mais concrètement, comment proposer à vos enfants des activités parasport ? José-Carlos Ortiz vous propose trois activités faciles à organiser. Pourquoi pas si vous organisez une fête d’anniversaire ? Suivez le guide !  

  • Le cécifoot 

Certainement l’un des parasports les plus connus, le cécifoot est une variante du football. Le jeu repose sur des règles simples mais ingénieuses. Les équipes sont composées de cinq joueurs, dont un gardien de but. Tous portent des masques opaques. Pour les compétitions, les dimensions du terrain sont de 40 x 20 mètres et les buts de 3 x 2 mètres. Chez vous, un coin de pelouse fera l’affaire ! Surtout, il faut un ballon qui fait du bruit pour que les joueurs puissent suivre sa trajectoire. Pour jouer au cécifoot, il faut donc bien communiquer avec ses partenaires, échanger rapidement et efficacement. Et ce n’est pas tout ! Avez-vous l’ouïe fine ? De grandes capacités de coordination et de concentration ? Un bon sens de l’espace ? Vous le saurez vite ! 

  • Le volley assis  

Pour jouer au volley assis, mieux vaut choisir une surface propre (ou ne pas avoir peur de se salir !). Il se joue sur une petite surface (6 x 5 mètres) avec un ballon et un filet bas (à peu près 1m) et 6 joueurs de chaque côté. Ici aussi, vous pouvez prendre des libertés en décidant du nombre de participants et des dimensions du terrain. Les règles sont celles du volley-ball, mais il faut aussi rester assis au sol et ne se déplacer qu’à l’aide de ses bras. Astuce du prof de sport : « Selon l’âge des enfants, il peut être amusant d’avoir un ballon plus gros, comme un ballon de Pilates ». 

  • Le parcours à l’aveugle 

Le parcours à l’aveugle se fait à deux. Un enfant a les yeux bandés et il est guidé à la voix par un de ses camarades. Objectif : accomplir un parcours d’obstacles. Pour cela, vous pouvez vous servir de votre environnement habituel, en adaptant quelques objets : une table ou une chaise pour passer dessous, des petits piquets pour le slalom, monter une ou deux marches, marcher sur une poutre (installée au sol)… « Il faut pouvoir être créatifs ! Il y a une multitude d’obstacles à inventer ! » s’enthousiasme José Ortiz, qui apprécie particulièrement cette activité car « une extraordinaire complicité se noue entre le jeune aux yeux bandés et le guide qui assure sa sécurité et sa progression ». 

Vous l’avez compris, pratiquer un parasport est à la portée de tous, et en plus, c’est ludique. Non seulement il vous permettra de passer un bon moment avec vos enfants et d’exercer une vaste palette de facultés, mais il permettra aussi d’ouvrir le dialogue et de faire évoluer les mentalités. Ainsi, José-Carlos Ortiz se félicite : « Avec le parasport, les élèves se mettent à la place de personnes en situation de handicap qui font du sport. Ils comprennent vite ce qu’elles peuvent vivre au quotidien. En fait, on travaille les notions de respect et d’écoute, on lutte contre les préjugés. C’est tellement important dans une société où tout le monde est plein de certitudes… » 

À découvrir aussi

 
Cela fait plus de 20 ans que les Pokémon sont les stars des cours de récré. ...
08.01.2022 | Lire l'article
 
Il est le point de départ de la série à succès Stranger Things, l’emblème de ...
23.02.2024 | Lire l'article
 
Dès que la question fondamentale « Tu tires ou tu pointes » est prononcée, c’est tout l’univers ...
05.07.2023 | Lire l'article