Accueil » Parents » Les easter eggs, des images cachées dans vos films et jeux préférés
Jeux et jouetsJeux vidéoTendancesParents
06.03.2024

Les easter eggs, des images cachées dans vos films et jeux préférés

easter eggs films et jeux vidéos

Ils se cachent dans les scènes cultes de vos films préférés, parmi les pixels des jeux vidéo que vous écumez des heures entières et même dans le code HTML de sites internet aux millions d’utilisateurs. Les easter eggs, traduits en français par “œufs de Pâques”, n’ont pourtant pas grand-chose à voir avec le chocolat et les fêtes chrétiennes. 

Images cachées faisant souvent référence à une autre œuvre culturelle, les easter eggs sont des messages subliminaux que seuls les yeux les plus aiguisés peuvent repérer. Véritable star de la culture geek, l’easter egg fait l’objet de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux, tant il fascine par sa capacité à remettre en question notre sens du détail. 

Une référence à Star Wars dans Indiana Jones, un clin d’œil à Transformers dans le jeu Assassin’s Creed ou encore un jeu de flipper dans Microsoft Word : les easter eggs prennent des formes différentes et sont parfois très difficiles à repérer.

L’histoire des easter eggs, ces œufs de Pâques cachés dans les œuvres célèbres

Pourquoi utiliser le nom d’easter egg pour parler des images cachées ? 

Plusieurs hypothèses tendent à donner des explications différentes sur la genèse du concept d’easter egg au cinéma ou dans les jeux vidéo. Le terme anglais “easter egg” se traduit littéralement par “œuf de Pâques” et c’est d’ailleurs de cette tradition qu’il tient l’une de ses origines. 

En 1975, le film The Rocky Horror Picture Show, réalisé par Jim Sharman, est à l’affiche dans les cinémas du monde entier. Les spectateurs les plus attentifs remarquent alors que de véritables œufs de Pâques se cachent dans certaines scènes, sans lien direct avec l’intrigue ou l’esthétique de ce “midnight movie” un peu déjanté. 

À l’origine de ce faux raccord se cache en fait une véritable chasse aux œufs organisée par les acteurs sur le plateau, qui ont trop bien caché certains d’entre eux et ne les ont jamais trouvés ! 

Ce n’est qu’au moment du visionnage des rushs et du montage du film que le réalisateur s’est rendu compte de la présence des œufs dans le décor, un petit clin d’œil au tournage qu’il fut contraint de garder et qui constitue aujourd’hui un véritable pilier de la pratique de l’easter egg dans le cinéma. 

Le premier easter egg, spécificité du jeu Adventure sur Atari

Le premier easter egg volontaire est attribué à Warren Robinett, le développeur du jeu Adventure sorti sur Atari 2600 en 1979. 

À l’heure où les créateurs de jeux vidéo n’avaient pas le droit de se créditer pour laisser libre cours à la concurrence et éviter le vol de talents, Warren Robinette a quand même tenu à dissimuler son nom dans le jeu pour faire honneur à son travail. Et quoi de mieux qu’un pixel caché pour signer son œuvre en toute discrétion ? 

C’est d’ailleurs de cette face cachée du jeu Adventure que Steven Spielberg s’inspire pour constituer le dernier niveau de son film Ready Player One, une œuvre qui tend justement à remettre le développeur au cœur de l’identité d’un jeu vidéo. 

Trop cher à redévelopper sans ce message caché, cette version d’Adventure a donc conservé son pixel magique, que le directeur d’Atari a lui-même qualifié pour la première fois d’easter egg, marquant ainsi le point de départ d’une pratique aujourd’hui plus que démocratisée. 

Dans quel but les développeurs utilisent-ils des easter eggs ? 

Dans les jeux vidéo comme au cinéma et ailleurs sur Internet, l’easter egg peut revêtir différentes fonctions. Tout d’abord, il permet de faire un clin d’œil à d’autres œuvres culturelles que son créateur affectionne, dans un but d’hommage ou de mise en relation. 

C’est par exemple ce qui est utilisé par les réalisateurs de Jurassic Park et de Stranger Things pour rendre hommage à une œuvre cinématographique majeure des années 80 : les Goonies. 

Une autre ambition de ces images cachée peut être celle de rendre une œuvre cohérente, et ce dans les moindres détails. Par exemple, dans le film Joker sorti en 2019 et réalisé par Tedd Phillips, l’intrigue du film est lisible jusque sur l’esthétique visuelle des ambulances, dont les bandes rouges évoluent au fil du scénario pour accompagner l’évolution du sourire du Joker. 

Enfin, les easter eggs peuvent tout simplement être placés de telle sorte que les spectateurs puissent dénouer l’intrigue avant même qu’elle ne se dévoile, comme lorsque le personnage joué par Leonardo Dicaprio dans Shutter Island n’allume jamais ses cigarettes lui-même, laissant comprendre à un spectateur très attentif qu’il est un patient de l’hôpital psychiatrique et qu’il n’a donc pas le droit de posséder ses propres allumettes. 

Easter eggs, culture geek et Internet

S’ils sont omniprésents dans les films, les easter eggs sont surtout un élément constitutif de la culture geek & gaming, qui les élève pour certains au rang de légendes et en fait de véritables objets de fascination. 

La culture de l’easter egg participe au renforcement d’un sentiment d’appartenance et sert même de socle à un certain élitisme, une poignée de spectateurs ou de joueurs s’en servant pour faire le tri entre les “vrais passionnés” et “ceux qui font semblant”. 

En apportant la satisfaction d’avoir su repérer quelque chose que les autres n’ont pas forcément vu, cet œuf de Pâques virtuel aide ainsi le spectateur à se sentir spécial, brisant au passage un quatrième mur que les formats numériques peinent à déconstruire. 

Quand les sites internet se mettent aux easter eggs 

Les easter eggs de YouTube

De nombreux sites internet et logiciels hébergés par Apple, Microsoft ou encore Androïd se sont mis à proposer leurs propres easter eggs, et c’est notamment le cas de la plateforme YouTube. C’est en surfant sur les tendances que YouTube crée la plupart de ses easter eggs, s’inscrivant ainsi dans une démarche singulière et actualisée. 

Par exemple, en 2014, lorsqu’un utilisateur tapait dans le moteur de recherche de YouTube “do the harlem shake”, la page de résultat se mettait à effectuer des mouvements saccadés en référence à la célèbre danse alors populaire sur le web et les réseaux sociaux. 

De même, à la même époque, taper “beam me up, scotty” dans la barre de recherche permettait de faire apparaître les résultats de manière diffuse et progressive, en référence à l’une des répliques de la série Star Trek, véritable mine d’or pour les créateurs d’easter eggs. 

Les easter eggs de Google

Google aussi comporte son lot d’easter eggs ! Sur Google Maps par exemple, vous pouvez faire apparaître une soucoupe volante au lieu de la silhouette humaine propre à Street View, en vous plaçant simplement au-dessus de la célèbre zone 51. 

Sur le moteur de recherche en lui-même ou sur Google Chrome, vous pouvez voir apparaître une liste de résultats de recherche plus ou moins étonnants en fonction de la requête que vous tapez, si celle-ci est en fait une ouverture secrète vers un easter egg. 

Par exemple, en lieu et place des grands débats philosophiques ou théologiques attendus sur la requête “answer to life, the universe and everything” (la réponse à la vie, l’univers et tout le reste), google vous montrera un résultat de calculatrice affichant le nombre 42, en référence au Guide du Voyageur Galactique de Douglas Adams. 

Easter eggs et jeux vidéo : une grande histoire d’amour

C’est de l’univers du jeu vidéo que le principe d’easter egg tient ses lettres de noblesse. Après Adventure, de nombreux développeurs se sont mis à intégrer des œufs de Pâques à leurs créations, si bien que les joueurs sont désormais habitués à rencontrer par hasard ou à chercher pendant des heures ces références cachées. 

En jouant à GTA San Andreas par exemple, vous pourrez voir apparaître un easter egg des plus originaux en haut du deuxième pilier soutenant le pont qui relie San Fierro à Las Venturas, où trône un panneau sur lequel on peut lire “There is no easter eggs here. Go away.”, soit, en français, “Il n’y a pas d’easter egg ici. Allez-vous en.”

De même, dans le jeu vidéo Minecraft, vous pouvez (à raison d’une chance sur 10 000) voir apparaître une modification des paramètres de l’écran d’accueil faisant afficher “Minceraft” au lieu du nom correct du jeu.

Autre exemple : le jeu Assassin’s Creed Valhalla, où se cachent de nombreuses références à la trilogie du Seigneur des anneaux, ou encore le jeu d’infiltration Metal Gear Solid 3, où il vous suffira de sauvegarder votre partie et de ne plus y toucher pendant une semaine une fois arrivé au combat final pour que le boss meure de vieillesse et que vous finissiez le jeu. 

Les easter eggs cachés dans vos séries préférées 

Les séries aussi comportent leur lot d’easter eggs plus ou moins bien dissimulés ! C’est par exemple le cas de Breaking Bad, une série de 62 épisodes qui place la chimie au cœur de son intrigue, alors même que son héros est atteint d’un cancer du poumon et que le 62e élément du tableau périodique, le Samarium, est justement utilisé pour traiter cette maladie. 

Un autre exemple parlant est celui de la série Game of Thrones, dans laquelle le personnage de Littlefinger (Petyr Baelish) dévoile subtilement et en une seule phrase – SPOILER ALERT – la mort à venir des personnages de Joffrey, de Shae et deTywin Lannister. 

Enfin, la série Les Simpsons regorge d’easter eggs, dont la présence des initiales de son fondateur, Matt Goening, dissimulées sur le visage d’Homer, est une parfaite illustration. 

Quand les easter eggs s’invitent au cinéma

Le cinéma est un repère à easter egg que les réalisateurs ne cessent d’exploiter depuis les années 80. Parmi les exemples d’œufs de Pâques cinématographiques les plus connus, nous pouvons par exemple citer l’apparition de Hitchcock lui-même dans Les Oiseaux, ou bien celle de Martin Scorsese à deux reprises dans Taxi Driver. 

Disney Pixar/Warner Bros.

Vous pouvez également retrouver une référence à la moquette de l’hôtel de Shining dans Toy Story, un hiéroglyphe à l’effigie de R2D2 et de C3PO dans Indiana Jones, le mime des Indestructibles en fond d’une scène de Ratatouille ou encore une référence à E.T. dans La Menace Fantôme. 

Enfin, d’autres réalisateurs intègrent leurs œufs de Pâques directement à l’intrigue, comme le fait Francis Ford Coppola dans Le Parrain, en plaçant une orange dans chaque scène précédant la mort ou la trahison d’un personnage.

À découvrir aussi

 
« J’aime la galette, savez-vous comment ? Quand elle est bien faite, avec du beurre dedans » : ...
29.12.2023 | Lire l'article
 
Le 31 décembre, c’est l’occasion de fêter l’année qui s’achève tout en démarrant la nouvelle ...
26.12.2022 | Lire l'article
 
Livres à toucher, musicaux, olfactifs… Les livres destinés au premier-âge sont parfaits pour éveiller bébé, ...
16.04.2022 | Lire l'article